La fabrication d’un stylo

Cette page intéressera tous ceux qui veulent connaître les différentes étapes pour la fabrication d’un stylo.

Première chose à faire, prendre un morceau de bois dans le stock, par exemple du buis. Si je n’en ai pas, je vais à la scierie près de chez moi. Pour les essences de bois rares, je les achète dans des boutiques spécialisées.

Je découpe un morceau de bois à la scie à ruban pour en faire des ébauches de carrelet. Par exemple, je fais deux carrelets de 55mm de long et d une section carré de 20mm. Je perce un trou en leur centre de 7mm de diamètre. Puis je colle un tube en laiton à l’intérieur de chacun d’eux. Après séchage, j’arase le bois à l’aide d un foret spécial, jusqu’à effleurer le tube en laiton.

Je monte les deux carrelets sur le mandrin du tour. Puis c’est la mise au rond des carrelets.

A ce moment-là, le façonnage du stylo commence et selon le désir du client ou de mon inspiration, les formes apparaissent comme par magie au fur et à mesure que les copeaux volent dans l’atelier !

Quand la forme désirée est réalisée, vient l’étape de la finition. Le ponçage se fait au papier de verre avec une granulométrie qui va du grossier 100 au très fin 800 et pour les stylos en acrylique, de 2000 à 12000.
ponçage
application de cire

Le travail sur le tour est presque terminé, il reste à appliquer les couches de finition. Cela peut se faire avec de la cire comme la cire d’abeille ou de cordoba, un vernis brillant ou mat ou différentes sortes d’huile.
lustrage

Il ne reste plus qu’à faire le montage du stylo à l’aide d une presse spéciale ou d’un étau que l’on équipe de mordache pour ne pas marquer l’objet.






La chute de buis peut servir à la confection du support pour le stylo, pas de gaspillage.